En ce moment je me bats –en idées bien sûr – contre des personnes paralysées par la peur et qui du coup préfèrent continuer à pomper…

Moi de temps en temps, j’ai envie de lâcher la pompe et de voir… et si des fois il se passait quelque chose de mieux ?

(tout similitude avec… ne cherchez pas autour de vous, je parle de personnes qui n’ont pas connaissance de l’existence de ce lieu où je vide mes humeurs)

A part ça ? non le tricot n’avance pas. (ou presque).